NOUVEL AN DANS LES STEPPES


A 400 kilomètres d'Oulan-Bator, il n'y a que les steppes. Comme chaque année vers le mois de février, des éleveurs mongols fêtent le nouvel an lunaire. 


C'est l'occasion pour les mongols d'aller rendre visite à leurs proches à travers le pays. Les yourtes sont disséminées sur les vastes étendues désertiques et chaque famille fait de longs voyages en voiture, hors des sentiers.


Sur chaque trajet, les voitures s'enlisent et les chaînes se détachent des pneus. Il faut alors creuser à la pelle pour dégager les roues et pousser les véhicules. Il n'y a aucun point de repère, mais les conducteurs finissent toujours par trouver miraculeusement le bon chemin.


Les fêtes durent une semaine entière. Chaque famille rend visite à la yourtes des proches.

A chaque visite, le cérémonial est le même. Les hommes s'échangent du tabac à priser méthodiquement, les femmes préparent du thé au lait salé et des raviolis au mouton pour les convives.


Chacun est invité à boire quelques gorgées de lait de jument fermenté. Une boisson très acide et inhabituelle pour les palais occidentaux, mais très réputée en Mongolie.

Sous la yourte, tout se partage. Un seul verre de vodka est rempli à fur et à mesure que chaque invité en boit des gorgées. Les hommes finissent soûls chaque soir. Ils ne tiennent plus debout, sous le regard mi-amusé, mi-dégoûté de leurs femmes.


Le lendemain du nouvel an, les mongols se lèvent à l'aurore pour admirer le lever du soleil. Ils bénissent le nouvel astre avec des jets de lait, puis retournent s'occuper du bétail. Au départ des convives, le quotidien des élevages reprend brutalement. 

Dans la région d'Urunkhangai, à 400 kilomètres d'Oulan-Bator, il n'y a que les steppes. Des immensités enneigées ponctuées de quelques montagnes rocheuses.

info
×

Pour arriver jusqu'aux yourtes, il faut faire des kilomètres de voiture hors-sentier dans la steppe. 

info
×

A cause de la neige, les voitures s'enlisent régulièrement.  Les passagers doivent sortir pour pousser le véhicule. 

info
×

Une camionnette ne peut plus avancer. Il faut la remorquer avec un 4x4 plus adapté aux conditions. 

info
×

Les cavaliers mongols rassemblent le troupeau à dos de cheval. Ils élèvent des moutons, des chèvres et des vaches. Chaque soir, ils ramènent les bêtes dans l'enclos, après une journée de pâturage.

info
×

De plus en plus, les mongols utilisent des motos pour travailler. Ces éleveurs ne possèdent plus qu'un seul cheval. 

info
×

Les familles se préparent au nouvel an et essayent leurs costumes traditionnels. Chaque année, ils en achètent un nouveau. 

info
×

Les invités entrent tour à tour dans la yourte pour partager les raviolis au boeuf et le thé au lait salé. 

info
×

Chacun se salue avec un contact de la tête. Le nouvel an est l'occasion pour les mongols de revoir leurs proches à travers le pays. 

info
×

Un seul petit verre sert à partager la vodka mongole. Les hommes boivent énormément, dès le matin. La plupart des femmes se contentent de tremper les lèvres. 

info
×

Un éleveur nomade goûte au lait de jument fermenté offert par la famille. C'est une boisson au goût très fort, très apprécié par les mongols. 

info
×

La grand-mère propriétaire de la yourte a vécu toute sa vie dans les steppes. Elle ne se rend à Oulan-Bator que pour faire des bilans de santé. 

info
×

Les yourtes sont chauffées grâce à une poêle où les mongols brûlent des bouses de vache séchées. La tente est très bien isolée grâce au feutre, elle permet de passer les hivers et de se protéger des grands froids. 

info
×

Des enfants jouent à la lutte mongole, le sport le plus répandu dans le pays. 

info
×

Le soleil se couche doucement sur les steppes. Les fêtes du nouvel durent tard dans la nuit et s'étalent sur une semaine. 

info
×

Le nouvel an mongol est basé sur celui des chinois, mais décalé de quelques semaines pour marquer la différence. Cette nuit là, il n'y a pas de lune dans le ciel étoilé. 

info
×

À la fin de la journée, l'effet de la vodka se fait sentir. les hommes sont complètement soûls et peinent à marcher droit. 

info
×

Au lendemain du nouvel an, les nomades se lèvent aux aurores pour admirer le soleil levant. 

info
×

Les nomades bénissent le nouvel astre en jetant du lait grâce à une petite cuillère. Une jeune fille qui vient de Oulan-Bator pour les fêtes prend des photos avec une perche à selfie. 

info
×

Après les festivités, il est temps de retourner au quotidien de l'élevage : des longues journées à dos de cheval passées à surveiller le troupeau. 

info
×
Using Format