LA FLAMME DE L'IRA


Le 15 août 2019, la ville de Derry-Londonderry - ancien bastion de l’IRA dans les années 70 dont le nom seul raconte la schizophrénie - est le théâtre d’un immense bonfire. Des adolescents, catholiques et républicains radicaux du quartier pauvre du Bogside, jettent des cocktails molotov et embrasent un tas de palettes de bois et de drapeaux du Royaume-Uni, qu’ils ont collecté la semaine précédente. Une des dernières manifestations de la dissidence républicaine en Irlande du Nord.


Les craintes que soulève le retour d’une frontière dure avec le Brexit soulignent une mémoire républicaine morcelée et divisée. D’un côté, les anciens membres de l’IRA et les républicains de la première heure condamnent les bonfires et les violences anti britanniques. De l’autre, des jeunes désoeuvrés, de Belfast à Derry, poursuivent une lutte anarchique, solitaire et qui reprend les codes des gangs. Pourtant, les anciens qui refusent que le sang coule encore et ces jeunes idéalisant la lutte passée partagent un rêve commun : l'Irlande unifiée et le départ des anglais. 

Using Format